Les troubles chez l’enfant

a- Les troubles de la réfraction

Les anomalies optiques du globe oculaire comptent
• la myopie ;
• l’hypermétropie ;
• l’astigmatisme.

Nota: vous avez la possibilité de retrouver ces 3 anomalies dans la partie  » Les troubles visuels ».

b- Le strabisme

On nomme les strabismes en fonction du sens de la déviation des axes visuels : convergents, divergents ou verticaux.
Le strabisme de l’enfant (enfant qui «louche») est très majoritairement un strabisme convergent apparaissant de la naissance à l’âge de 5 ou 6 ans. Les strabismes divergents sont souvent d’apparition plus tardives (entre 6 et 10 ans). Le strabisme perturbe la vision et son développement.
Ce strabisme permanent entraîne une diplopie : l’enfant voit double. Pour remédier à ce handicap sensoriel, le cerveau neutralise (il « ignore ») l’image fournie par l’un des deux yeux. La conséquence en est une perte de la vision binoculaire et du sens du relief qui est définitive si le strabisme débute dans les premiers mois de vie.

Dès la constatation d’une déviation oculaire persistant plus de quelques jours, et quel que soit l’âge de l’enfant ou du nourrisson, il faut exiger un examen ophtalmologique avec observation du fond d’oeil.

c- L’ amblyopie

Diminution partielle ou relative de l’acuité visuelle due au mauvais fonctionnement d’un oeil. Ce problème évolue tôt ou tard vers une diminution très importante de la vision.
Comment dépister une amblyopie chez l’enfant ?

Un simple test suffit, effectué avec un foulard. On pose sur l’un des yeux de l’enfant un bandeau durant 5 minutes. On effectue ensuite la même opération avec l’autre œil.

• Si l’enfant arrache le bandeau d’un côté comme de l’autre, cela veut dire que ce bandeau l’empêche de voir d’un côté comme de l’autre, donc que sa vision est équivalente des deux côtés.
• Si l’enfant tolère le bandeau d’un côté mais pas de l’autre, cela signifie que du côté où il le tolère, son acuité visuelle est sans doute diminuée. Il faut alors consulter.

d- Les signes des troubles de la vision chez l’enfant

Avant 4 mois

Ces principaux signes doivent alerter :
• anomalie des yeux ;
• strabisme ;
• nystagmus ;
• torticolis ;
• manque d’intérêt aux stimuli visuels,
• absence
• du réflexe de fixation après 1 mois,
• de réflexe de clignement à la menace après 3 mois,
• de poursuite oculaire après 4 mois ;
• retard d’acquisition de la préhension des objets
• errance du regard,
• enfant qui appuie sur ses yeux.

De 6 mois à l’âge verbal

Des signes supplémentaires doivent interpeller :
• enfant qui se cogne, tombe, butte, plisse les yeux, grimace, ferme un oeil au soleil ;
• indifférence à l’entourage.

Entre 2 et 5 ans

D’autres signes viennent avec l’âge :
• retard dans le langage ;
• lenteur d’exécution ;
• fatigabilité ;
• problème de coordination.

Chez l’enfant plus grand :
• lecture trop rapprochée,
• gêne à la vision de loin
• confusion de lettres,
• céphalées,
• clignements et plissements des paupières, rougeur et
• picotements oculaires